Hysacam SUSPEND SES ACTIVITES A BAMENDA

Publié le : 30/01/2019 - 10:49

Hysacam SUSPEND SES ACTIVITES A BAMENDA

L’entreprise subit de plein fouet les violences entretenues par les activistes sécessionnistes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Elle a essuyé des pertes considérables qui sont chiffrées à ce jour à plus d’un milliard de FCFA.

A Bamenda le pont qui relie la ville au Centre de Traitement des Déchets a été vandalisé par les séparatistes.

A Buea, le Centre de Traitement des Déchets a été envahi par les insurgés armés jusqu’aux dents, le 2 Décembre 2018. Le bâtiment abritant les services du Centre a été incendié. Un Bulldozer est parti en flammes.

A Kumba, toujours dans le Sud-Ouest, les insurgés ont mis le feu sur deux camions de propreté flambant neufs qui venaient d’être mis en service.

Les employés vivent la peur au ventre à cause des menaces que les insurgés font peser sur eux. Quand ils ne sont pas passés à tabac lors des attaques, ils reçoivent des appels anonymes leur demandant de contribuer à « l’effort de guerre ».

Face à ces différentes attaques visant l’entreprise, le Président Directeur Général, M. Michel Ngapanoun, a pris des mesures conservatoires pour sécuriser le personnel et le matériel. Les activités ont été suspendues à Bamenda. Elles ont été réduites à l’essentiel à Buea et à Kumba jusqu’à ce que la situation sécuritaire revienne à la normale.

Classé dans les rubriques : A la une, Actualités